Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Très chère Amélie

  • Les adversaires

    (Sur Frappe-toi le cœur et Les Prénoms épicènes, d’Amélie Nothomb.)

     

    On pourrait dire non sans injustice qu’Amélie Nothomb écrit toujours le même livre. On pourrait dire plus amoureusement que tel le phoenix qui renaît de ses cendres, elle recommence toujours le même livre avec ce même feu en lequel iront se brûler ses lecteurs eux-mêmes inextinguibles. Vingt ans que nous la lisons et que nous n’en finissons pas de cramer de plaisir. Vingt ans aussi pour noter que ces bûchers n’ont pas tous la même braise et qu’aux feux de paille d’ailleurs irrésistibles (Barbe Bleue, Riquet à la Houppe) succèdent des flammes éternelles dont on plaint de tout notre cœur celles et ceux qui ne savent pas être léchées par elles.

     

    Musset ah-frappe-toi-le-coeur-c-est-la-qu-est-le-genie.jpg

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Très chère Amélie 0 commentaire 0 commentaire Imprimer