Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2014 - Mes douze films fascistes de l'année

Dans l'ordre chronologique :

nymphomaniac 3.gif

Nymphomaniac, de Lars von Trier ou l'essence fasciste du sexe (et d'ailleurs du cinéma.)

pas son genre.jpg

Pas mon genre, de Lucas Belvaux, ou le fascisme socio-culturel entre un bobo et une prolo.

 

Plympton, les amants électriques. IV jpg.jpg

Les amants électriques, de Bill Plympton, ou le fascisme de l'amour passion.

 

adieu-au-langage-affiche-536a0cbd94d59.jpg

Film anti-fasciste remarquable (et le meilleur film en 3D jamais fait.) Mais la beauté n'est-elle pas fasciste elle aussi, hein ? Hein ?

 

X-men affiche.jpeg

X-men, Days of future days, ou le monde sauvé par des supers héros fascistes (pléonasme). Depuis, je ne rêve plus que d'être bastonné par la fille bleue.

 

Ending Vivian Maier.jpg

A la recherche de Vivian Maier, documentaire assez inoubliable sur une photographe fasciste (plus au sens existentiel qu'au sens politique, on est d'accord....). T

 

WINTER-SLEEP-facebook.jpg

Winter Sleep, de Nuri Bilge Ceylan (palme d'or à Cannes), ou le fascisme doux et oriental d'un pays archaïque qui se pense moderne (c'est bien ça, Alexandre Kadermann ?)

 

Léviathan.jpg

Un monde qui vient de sortir du fascisme mais qui a du mal à trouver un autre fonctionnement et qui doit survivre envers et contre tout. Qui chez nous est capable d'arriver à ce point de métaphysique réaliste ?

 

gone girl.jpg

Gone girl, ou le fascisme féminin en acte. Indépassable dans le genre tordue féroce fatale (c'est bien ça, Nathalie Bati ?)

 

iranien.jpg

Iranien, de Mehran Tamadon. Ou comment la rhétorique fasciste (ou barbare) roule dans la farine l'humanisme occidental. Aussi indispensable que Houellebecq.

 

Whiplash_miles-teller-jk-smmons.jpg

Whiplash, de Damien Chazelle. "Je préfère faire un bon film fasciste qu'un mauvais film de gauche", a confié le metteur en scène à Chronicart. Putain, moi aussi. LE FILM DE L'ANNEE, sans conteste.

 

p-tit-quinquin-avant-premiere,M167529.jpg

Le petit Quinquin, par Bruno Dumont (événement Arte de cette année), le fascisme du nord, de l'enfance et de la pureté ("le diable extermine les dépravés"). Pas vrai, Carpentier ??!!

 

+

 

 Les douze déceptions, ratages, oublis, loupés :

nymphomaniac,pas mon genre,les amants électriques,x-men days of future past,adieu au langage,à la recherche de vivian maier,winter sleep,léviathan,gone girl,iranien,whiplash,le petit quinquin

Celui-là, je suis passé à côté, c'est clair. Et c'est mal.

 

nymphomaniac,pas mon genre,les amants électriques,x-men days of future past,adieu au langage,à la recherche de vivian maier,winter sleep,léviathan,gone girl,iranien,whiplash,le petit quinquin

Film intéressant mais n'arrive-t-il pas (beaucoup) trop tard ? Olivier Noël dit que non.

 

nymphomaniac,pas mon genre,les amants électriques,x-men days of future past,adieu au langage,à la recherche de vivian maier,winter sleep,léviathan,gone girl,iranien,whiplash,le petit quinquin

Le corps politique (et fasciste) de Gérard Depardieu dans sa splendeur et son horreur. Film discret, austère, anti-spectaculaire et pourtant film extraordinaire sur un damné conscient.

 

nymphomaniac,pas mon genre,les amants électriques,x-men days of future past,adieu au langage,à la recherche de vivian maier,winter sleep,léviathan,gone girl,iranien,whiplash,le petit quinquin

Le meilleur jeu vidéo de l'année est aussi un remarquable film sur le temps. Le film de science fiction vidéo de l'année.

 

nymphomaniac,pas mon genre,les amants électriques,x-men days of future past,adieu au langage,à la recherche de vivian maier,winter sleep,léviathan,gone girl,iranien,whiplash,le petit quinquin

Ratage atroce qui fait mal. On ne comprend plus rien à ce que veut faire Gilliam depuis vingt ans et c'est tragique. L'archétype du "grand cinéaste" qui est devenu fou, incompétent, archi nul. Comme si Kubrick avait fini par faire.... du Terry Gilliam justement !

 

nymphomaniac,pas mon genre,les amants électriques,x-men days of future past,adieu au langage,à la recherche de vivian maier,winter sleep,léviathan,gone girl,iranien,whiplash,le petit quinquin

Bien que participant tout à fait à la carrière très cohérente de Scarlett (la femme artificielle, absente ou d'ailleurs incarnée dans ce film, comme dans Her et Lucy cette année...), une oeuvre décevante, déjà ringarde, aux images jamais au niveau (comme dans le précédent Birth, l'un des films les plus frustrants de ma vie, alors qu'il avait tout pour devenir un de mes fétiches : une femme adulte amoureuse d'un garçon de 11 ans qui n'est autre que son mari réincarné...), et pourtant qu'on aurait voulu aimé. Mais non, impossible.

 

nymphomaniac,pas mon genre,les amants électriques,x-men days of future past,adieu au langage,à la recherche de vivian maier,winter sleep,léviathan,gone girl,iranien,whiplash,le petit quinquin

Culturellement flatteur. Intellectuellement "élitiste". Socialement avantageux. Du cinéma purement parisien, mais quoi ? Chacun ses péchés véniels...

 

nymphomaniac,pas mon genre,les amants électriques,x-men days of future past,adieu au langage,à la recherche de vivian maier,winter sleep,léviathan,gone girl,iranien,whiplash,le petit quinquin

Petit film français socio honnête, bien joué et très attachant. Je le reverrai avec plaisir.

 

nymphomaniac,pas mon genre,les amants électriques,x-men days of future past,adieu au langage,à la recherche de vivian maier,winter sleep,léviathan,gone girl,iranien,whiplash,le petit quinquin

Le contemporain capital est aussi un grand acteur comique.

 

nymphomaniac,pas mon genre,les amants électriques,x-men days of future past,adieu au langage,à la recherche de vivian maier,winter sleep,léviathan,gone girl,iranien,whiplash,le petit quinquin

Ah oui, punaise, il y avait ça aussi cette année ?!

(Et je l'ai vu !!!???)

nymphomaniac,pas mon genre,les amants électriques,x-men days of future past,adieu au langage,à la recherche de vivian maier,winter sleep,léviathan,gone girl,iranien,whiplash,le petit quinquin

Ennui total, n'en déplaise à Pascal Labeuche.

 

nymphomaniac,pas mon genre,les amants électriques,x-men days of future past,adieu au langage,à la recherche de vivian maier,winter sleep,léviathan,gone girl,iranien,whiplash,le petit quinquin

Ce "2001 pour les nuls" tiendra-t-il encore le choc dans six mois ? Epaté quand j'en suis sorti, je me demande aujourd'hui si j'aurais envie de le revoir (ou sinon dans très longtemps à la télé.) Car le seul critère qui vaille réside dans la reprise.

 

 

 

 

 

Lien permanent Catégories : Cinéma 1 commentaire 1 commentaire Imprimer

Commentaires

  • Et pas un seul film de gauche dans tout ça ? Scandaleux, j'appelle la HALDE !

    Mais sinon globalement en accord avec ton classement et je crois que tu as parfaitement résumé ce qu'était devenu ce pauvre Terry Gilliam (mon dieu, le kitsch idéologique et esthétique de Zero Theorem...).

    Mais quid de Isao Takahata et de Jim Jarmusch ?

Les commentaires sont fermés.