Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pierre Cormary

  • La Mégère érotisée

    shakespeare,mégère apprivoisée,oskaras korsunovas,christian cloarec,loïc corbery,françoise gillard

     

    - Mon mari, suivons-les pour voir la fin de cette algarade.

    - J’y consens, Cateau, mais d’abord embrasse-moi.

    - Quoi ? Au milieu de la rue ?

    - Quoi ! As-tu honte de moi ?

    - Non, Monsieur, à Dieu ne plaise ! C’est d’embrasser que j’ai honte.

    - Et bien, retournons chez nous.

    - Non ! Je vais te donner un baiser ! A présent, je t’en prie, restons, mon amour !

    - N’est-ce pas que c’est bon ? Allons, ma charmante Cateau, mieux vaut tard que jamais ! Il n’est jamais trop tard.

    Catharina et Pétruchio, La mégère apprivoisée, V-2

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : 2020 Shakespeare Pin it! Imprimer