Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Genèse II - Noé (eaux et vin.)

 Genèse 5 - Généalogie

Le chapitre V de la Genèse est consacré aux "Patriarches d'avant le Déluge", tous descendants de Seth. Il s'agit surtout de la première généalogie de l'humanité où chaque bonhomme vit à peu près 900 ans. Le dernier venu s'appelle Noé. Et son arrivée est l'occasion d'une annonce qui, quand on connaît la suite de l'histoire, est quand même gratinée et constitue peut-être la première blague (juive) de l'humanité.

"Quand Lamek eut cent quatre-vingt-deux ans, il engendra un fils. Il lui donna le nom de Noé, car, dit-il celui-ci nous apportera, dans notre travail et le labeur de nos mains, une consolation tirée du sol que Yahvé a maudit."

Yep ! Avec Noé, la vie au sol va être plus facile et consolante, ça c'est sûr.

Mektoub 1.jpeg

Genèse 6 - Mythes.

Hercule, Achille, Ulysse et les autres qui s'invitent dans la Bible !

Bien sûr, les théologiens pur jus ne seront pas d'accord, mais on ne peut s'empêcher d'y penser quand on lit le début du chapitre VI de la Genèse :

"Lorsque les hommes eurent commencé à être nombreux sur la surface de la terre, et qu'il leur fut né des filles, les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qui leur plurent. Et Yahweh dit: " Mon esprit ne demeurera pas toujours dans l'homme, car l'homme n'est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans. " Or, les géants étaient sur la terre en ces jours-là, et cela après que les fils de Dieu furent venus vers les filles des hommes, et qu'elles leur eurent donné des enfants : ce sont là les héros renommés dès les temps anciens."

"Fils de Dieu", "géants (ou Titans, mais qu'on appelle aussi "Nephilim"), "héros renommés" - pour certains, ce sont les descendants de Caïn, pour d'autres, des anges coupables (une génération de Lucifer ? Diable !), pour d'autres encore, ils relèvent de cette "race insolente des surhommes" condamnés à disparaître dans le déluge.

Il n'empêche, ce petit paragraphe est bien celui de l'intrusion de la mythologie antique en pleine Genèse.

Le dernier rappel des mythes, pourrait-on dire (puisque les récits bibliques sont des "contre-mythes", au sens où, comme le dit Philippe Sellier, "aux luttes dérisoires des dieux, les textes hébreux ont substitué l'affirmation intransigeante du monothéisme et celle de la liberté de l'homme.")

Tout va bientôt se jouer désormais dans la relation personnelle, passionnelle et conflictuelle entre un seul Dieu et l'homme.

Et pour l'instant, Dieu n'en peut plus de nous tant il voit les saloperies que nous faisons sur terre et qui ne font que s'amplifier.

Il se repent alors bel et bien nous avoir créés.

Il décide de nous anéantir tous - sauf un, Noé, avec qui il établira, le mot est prononcé au verset 17,

"une alliance".

C'est donc bien le début d'une seconde création qui est mise en branle. Et cette fois-ci avec une dimension maternelle, donc féminine, parce que les eaux, etc....

 

noé, déluge, mektoub my love

 

 Genèse 7 – 10 - L'humanisation de Dieu

7 - Déluge. Matrice. CREATION II.

Après le feu, l'eau. Un homme (et sa famille) sont épargnés, plus un couple de toutes les espèces. Dieu a beau engloutir sa création, il n'en reste pas moins pointilleux sur le chapitre bio-hétéro - garant de la survie de celle-ci. "Un mâle & une femelle", "un papa & une maman", "de tout ce qui était chair".

Même un couple de serpents, cette engeance maudite "qui rampe sur le sol", a le droit de monter dans l'arche. Le reste est englouti.

8 - Tempête, pluies, inondation.

Décrue. Mont Ararat. Corbeau et colombe. Sortie de l'arche. Reprise de la vie.

Mais tout cela n'est pas si important.

Non, l'essentiel dans cet épisode du déluge, est que DIEU A CHANGE.

Dieu a compris que l'humanité n'irait jamais dans son sens et que dans ce cas-là, il lui fallait soit l'abandonner, soit la rattraper, en attendant de la sauver d'elle-même.

Ce qui est sûr, c'est qu'après le déluge, Dieu se promet de ne plus jamais maudire la terre ni détruire l'humanité. On verra avec l'épisode de Sodome et Gomorrhe qu'il aura du mal à tenir sa parole.

Il a compris que celle-ci était mauvaise depuis l'enfance et que la seule chose à faire était de lui permettre d'avoir le monde le plus vivable possible.

Dieu se met donc du côté de l'homme.

Dieu s'engage auprès de l'homme.

DIEU S'HUMANISE.

La Genèse ou l'humanisation de Dieu.

Dieu, comme l'homme, a donc bien une Histoire.

noé,déluge,mektoub my love

9 - Et sa première décision est de faire de l'homme le roi de la création.

Dieu permet à l'homme de devenir omnivore.

"Soyez la crainte et l'effroi de tous les animaux de la terre et de tous les animaux du ciel, comme de tout ce dont la terre fourmille et de tous les poissons de la mer : ils sont livrés entre vos mains. Tout ce qui se meurt et possède la vie vous servira de nourriture, je vous donne tout cela au même titre que la verdeur des plantes."

En même temps, Dieu dicte ses premières lois.

Qui verse le sang de l'homme aura le sang versé, car l'homme reste envers et contre tout à l'image de Dieu.

Mais sa condition a bien changé. Ni édénique ni apocalyptique. Historique. L'état de guerre de tous contre tous est déclaré. L'Histoire commence et se développe dans le sang. Dieu admet et même entérine ce nouvel ordre du monde. C'est "ça" ou la liquidation totale.

Mieux vaut le péché que la mort.

"Ca" s'appelle l'Alliance.

L'arc-en-ciel.

Le lien entre le ciel et la chair.

La chair est faible, et pas seulement de femme. De nourriture et de vin.

Noé est le premier ivrogne du monde.

"Noé, le cultivateur, commença de planter la vigne. Ayant bu du vin, il fut enivré et se dénuda à l'intérieur de sa tente".

L'homme s'enivre et se met à poil.

Si ce n'est pas le signe d'une nostalgie du paradis, je ne sais pas ce que c'est.

Le désir d'être ivre n'est rien d'autre que le désir de retrouver l'état édénique.

Quand on était nu, heureux et innocent.

Le vin rend cette innocence perdue.

Le vin réjouit le coeur de l'homme.

Le vin met à nu son âme et son corps.

Même si les réveils sont rudes.

Noé maudit son fils Cham qui, le trouvant tout nu, l'a fui au lieu de s'occuper de lui comme ses deux frères Sem et Japhe vont le faire. Noé maudit aussi le fils de Cham, Canaan, qui sera esclave de ses frères.

Noé, première père indigne de l'humanité (normal pour un ivrogne), et Canaan, second maudit après Caïn.

La tragédie du monde commence toujours en famille.

10 - Table des nations.

Noms des noms. Noms sur noms (dont un certain Nemrod.) Profusion, dispersion, confusion. L'homme va encore faire des siennes.

 

noé,déluge,mektoub my love

 

A SUIVRE

 

Lien permanent Catégories : Genèse 2018 0 commentaire 0 commentaire Imprimer

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel