Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Six ans de blog...

 

Amytiville.jpg

 

 

Une psychose régressive.

Un exorcisme sud-ouest.

Une zuckerbisation de la vie (ou « l’aliénation passionnante »)

Un témoignagne déposé contre X.

Une main courante déposée contre Y.

Une vie de famille très « Œdipe chez Titus Andronicus ».

Un atavisme encombrant.

Un masque à air.

Un sommeil retrouvé.

Huit kilos définitivement perdus.

Quelques pantalons dans lesquels je commence à flotter.

Des orgies alimentaires en solo qui m'ennuient de plus en plus.

De meilleures selles.

Toujours beaucoup d'ail et d'oignons.

De meilleures gestions.

Une psy dont je tombe amoureux.

Des amitiés parfaites.

Une apparition dans un film de Guillaume Orignac.

Une deuxième saison chez David Kersan dont mon blog profite o combien.

Une esquisse de christologie II en cours.

Une danse en esquisse.

Un anniversaire : dix ans d’Orsay le premier juin 2011.

Un autre anniversaire : les quarante ans d’une vielle branche, Didier M.

Trois sœurs odorantes : une Bélier limousine, une Capricorne glamour, une Sagittaire d’infinis.

Une succube-sylphide, aiguille dans l’urêtre, fellapietationniste, forcepseuse aux sourcils noirs, vouivre rouge, femme dandy. Elle. Elle. Elle.

Une gazelle dévorante et décevante.

Une conseillère russe.

Une redécouverte d’un grand roman : Lord Jim.

Une redécouverte d'un grand poète : Yves Bonnefoy.

Un film de l'année : The tree of life.

Une expo Stanley Kubrick à la cinémathèque de Bercy.

Quelques traces à Sainte Geneviève, Gambetta, Champollion, Maubert-Mutualité, Porte Maillot, et bien sûr, au 62 rue de Lille.

Quelques compagnons de route : damnés, monstres, affreux, sales et méchants, vitelloni, citoyen au dessus de tout soupçon, pigeon, fanfaron, bouillon...

Quelques jours de vacances à la côte chaude.

370 notes avec "FW II - les enfants"

 

P1030063.JPG

(Cinq mai deux mille onze)


 

 

 

Lien permanent Catégories : Temps qui passe 0 commentaire 0 commentaire Imprimer

Les commentaires sont fermés.