Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pierre Cormary - Page 4

  • Don Quichotte III - « Le diable en personne »

    rossinante,maritornes

    Cheval de guerre, Steven Spielberg

     

     

    15 - Don Quichotte, danger public.

    Le livre troisième s'ouvre sur une nouvelle baston.

    « Or, il arriva que Rossinante sentit tout à coup le désir d'aller folâtrer avec mesdames les juments, et sortant, dès qu'il les eut flairées, de ses habitudes et de ses allures naturelles, sans demander permission à son maître, il prit un petit troquet, et s'en alla leur communiquer son amoureuse envie. »

    Mais les muletiers Yangois voient d'un très mauvais oeil ce petit flirt équin et vont bâtonner le pauvre cheval avec une telle violence qu'ils l'envoient à terre. Don Quichotte intervient immédiatement et se fait assommer à son tour. La raison est qu'il a attaqué des gens qui ne sont pas de son rang, ce que les règles de chevalerie lui interdisent !

     Je ne devais pas tirer l'épée contre des hommes qui ne fussent pas armés chevaliers ; et c'est pour avoir violé les lois de la chevalerie que le Dieu des batailles à permis que je reçusse ce sentiment. »

    L'héroïsme a ses conditions, ses rituels, sinon ses castes. Et le chevalier d'exhorter son écuyer que la prochaine fois qu'ils rencontrent des manants, cela sera à ce dernier d'aller les corriger ! D'autant, ajoute-t-il, que les épaules de Sancho sont plus aptes à résister aux des coups de bâton que les siennes « élevées dans la fine toile de Hollande ». Don Quichotte, bourgeois ! Et qui devient réellement dangereux pour ses proches tant il tient à les faire participer à sa métaphysique héroïque et sociale. Don Quichotte, danger public.

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : 1616 - 2016 Année Cervantès 0 commentaire 0 commentaire Imprimer