Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Où sont les musulmans modérés ?

On voudrait tant voir ça :

medium_ce_que_l_on_ne_verra_jamais.2.gif

 

Hélas, on ne voit que ça :

http://labaf.blogspot.com/2006/02/la-baf-crash-la-manif-des-islamistes.html

(Vidéo exceptionnelle ! Immense bravo aux organisateurs de ce gag hautement significatif et héroïquement mené !)

((Grand merci à Sébastien et à Jugurta pour ces liens.))

Lien permanent Catégories : Spectacles sociaux 9 commentaires 9 commentaires Imprimer

Commentaires

  • Les musulmans modérés sont dans les rêves des uns et dans les cauchemars des autres.

  • J'ai cru lire dans les pages précédentes que tu ne croyais pas à un Islam modéré, qu'une religion basée sur un texte comme le Coran ne pouvait pas être modérée (à moins que ce ne soit jadis sur Peplum). C'est également ce que laissait penser ton pamphlet. Pourquoi ne vas-tu pas au bout de l'idée que tu te fais de cette religion ? Pourquoi ce revirement soudain ?
    En tout cas, je constate que tu déchaînes toujours autant les passions. Tu finiras avec un Pulitzer ou un couteau dans le dos. Sans doute les deux.

    *Hirek

    Ps : J'ai lu ton post sur Traviata. Tu n'emploies pas correctement la notion de climax en musique (c'est un faux-ami).

  • Le fond de ma pensée, c'est que l'islam modéré est un mythe, mais que l'on peut trouver des musulmans modérés - qu'on espère en trouver en tous cas (j'en connais personnellement). Le post précédent était un appel au blasphème devant les appels au meurtre des fils d'Allah. Et mon indignation contre ceux qui trouvent plus grave une innocente caricature que des ambassades brûlées et des déclarations de guerre à tout va - avec extermination d'Israël en apothéose. Et mon mépris à l'égard des dirigeants occidentaux qui se perdent une fois de plus en munichisme infâme. Vois-tu, je crois que la chose la plus sacrée que nous ayons, c'est la représentation. Là réside notre liberté absolue. Là est mon-notre credo qui permet tous les autres. Et le seul qui pourrait me faire sortir de ma torpeur de sybarite et de mon jésuitisme bien connu. L'islam contemporain (sinon éternel !) est un danger mortel pour mon-ton-notre mode de vie et de pensée.

    Interpréter le Coran est une possibilité en soi mais une possibilité qui est bloquée depuis neuf siècles pour les raisons que l'on peut lire dans la discussion. Pour l'interpréter, il faudra bien le dépecer en long et en large et surtout faire reconnaître ce dépeçage officiellement par toutes les autorités musulmanes - ce qui pour l'instant est moins difficile que faire passer le chameau etc.

    Je ne nie pas non plus qu'il y ait une grandeur du Coran et de l'islam - exprimée par un Massignon ou un Charles de Foucauld. Mais celle-ci, une fois de plus, n'est pas reconnue par l'islam officiel qui martyrise tous ses saints, docteurs, théologues, etc, etc. Et j'ai bien peur que cet islam mystique, sublime ne reste à jamais qu'une hérésie.

  • Montalte finira avec un Pulitzer dans le dos.

  • "Musulmans modérés" ça ne veut rien dire.

    Si je comprends bien, un "musulman modéré" serait un musulman à qui on aurait coupé les griffes, ou qu'on aurait castré. Un gentil musulman tout plein qui correspondrait à l'archétype prédéfini par la doxa occidentale peureuse qui, tel un petit garçon, se bouche les oreilles et crie très fort pour ne pas entendre ce qu'on aurait à lui dire ou, pire, déblattère courageusement ses insultes avant de détaller dans la cour de récréation et se cacher dans les jupons de la Statut de la Liberté. Un "musulman modéré", ce serait un musulman à la cool qui aurait lu tous les pensums des Lumières et avec qui on pourrait parler de scolastique.

    Ce n'est surtout pas en folklorisant de façon fallacieuse les différentes manifestations d'une croyance qu'on arrive à la comprendre et, le cas échéant, si on est d'humeur belliqueuse, à la combattre.

  • Interview d'Arthur Wneir au Grand Jury MSN/Canalblog/Histoire de dire…

    http://histoirededire.canalblog.com/

    "Je revendique l’influence des Jalons, un groupe de gens amusants. Il y a une vingtaine d’années, ils avaient réalisé une manif anti-Mitterrand à Paris sur le thème : « Le gel à paris : Mitterrand complice ! ». Ca se passait au métro Glacière. C’est le frère de Karl Zéro qui a fondé ce groupe / Basile de Koch. Je me reconnais un peu dans leurs actions. Il y a des similitudes."

    C'est marant je trouvais justement que leurs actions ressemblait beaucoup à celle du Groupe d'Intervention Culturelle Jalons. D'ailleurs, comme eux, ils ont égallement infiltré des manifs CGT.

    "Au Chili, comme ailleurs, tirons sur les travailleurs"

  • Humour persan :

    http://www.cagle.com/working/060206/billday.jpg

  • Olivier, je crois que vous vous trompez. Un musulman modéré n'est pas un musulman castré, à qui l'on demanderait systématiquement de se taire, c'est, du moins tel qu'on le souhaite, un musulman qui nuance ses réactions. Appeler à la mort dès qu'on est déçu est une réaction excessive.
    Et justement, on ne lui demande pas, à ce musulman idéal, de se boucher les oreilles mais plutôt de les ouvrir davantage au monde.

  • Un musulman modéré est un musulman qui ne justifiera jamais des crimes au nom de l'islam. Point barre.

Les commentaires sont fermés.