Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Marie Noël, ma soeur III

     

    Montmartre.jpg

     

    21 - Paris

    "Deux tunnels en en sens contraires. Deux voûtes, deux indications vers deux directions opposées :

    MONTPARNASSE <-------------------------> MONTMARTRE

    MONTPARNASSE : le mont d'Apollon. Le Mont des Muses, le Mont des Harmonies et des Sagesses. L'Ascension vers les dieux païens par l'Ordre et par la Beauté.

    MONTMARTRE : Le Mont des Martyrs, le Mont de Foi, le Mont mystique et rayonnant des têtes coupées. L'Ascension vers le Dieu Chrétien par le Sacrifice et par la Croix.

    Sur le quai, il faut choisir. Vous ne pouvez vous embarquer à la foi pour les deux cimes.

    ET MOI JE VOUDRAIS MONTER SUR LES DEUX MONTAGNES A LA FOIS." (p 115)

    Toujours prendre les deux. Si Dieu est partout, il doit y être aussi.

    Dieu est partout même dans le poison, le microbe, le bacille - et tout ce qui nous paraît a priori mauvais pour nous (mais qui est aussi une bonne nouvelle, car si même le mal est divin, alors il sera sauvé lui aussi.)

    "Je songe au Bacille De Koch et à ses congénères, autant créatures de Dieu, autant merveilles de Dieu que l'Homme et l'Ange.

    Le Bacille ronge le sein d'une jeune mère, la gorge d'un apôtre et dit : Dieu est bon. (...)

    Le Bacille récite ses grâces.

    Les mêmes grâces que nous récitons à la fin du repas après avoir mangé la poule ou l'agneau." (p 116)

    Dieu est bon même dans le mal.

    Je vous aime, Marie Noël, vous savez.

     

    Lire la suite