Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

marcela iacub

  • Les deux femmes à abattre du moment

    Parce qu'elles sont les plus cohérentes, les plus vraies, les plus sympathiques (et donc forcément les plus haïes) et qu'elles sont, chacune dans leur camp, au centre du dispositif sociétal et moral, l'une au nom de l'orthodoxie, l'autre au nom de l'hérésie. Et qu'elles obligent leurs moutons à se repositionner et à affirmer franchement leur credo. Deux bergères de grande classe.

     

    marcela iacub,frigide barjot

    marcela iacub,frigide barjot